Désobéir

Pièce d’actualité n°9

Julie Berès

«La vie des gens d’ici, qu’est-ce qu’elle inspire à votre art?» Voilà la question que pose chaque saison Marie-José Malis, directrice du Théâtre de la Commune à Aubervilliers, à plusieurs metteurs en scène de renommée. En prise directe avec le territoire et ses habitants, s’inventent ainsi des formes ouvertes sur le monde. À contre-courant de l’effervescence médiatique et des étiquettes qu’elle colle sur des réalités plus complexes, la metteure en scène Julie Berès a mené un patient travail de rencontres avec des femmes de la première, deuxième ou troisième génération issues de l’immigration. Quatre jeunes femmes racontent ici avec énergie, insolence et humour comment il leur a fallu arracher leur liberté.

  • "En fait c'est pas autant les traditions que j'ai combattues
    C'est les hommes qui vivent avec ces traditions-là »

  • « Sur mon bulletin scolaire ils ont mis

  • « Attitude pathologique d’indiscipline chronique »

  • « Mon père il croyait que j’avais le diable en moi, le diable dans le corps.»

  • "La première fois qu’il m’a parlé de prière, au début, ça m'a fait bizarre
    Parce que pour moi, c'était un peu un truc de vieux, comme toutes les traditions
    Hassan a continué à me conseiller des livres, des sourates
    Il m'a montré que ça pouvait être beau
    Et quand c'était des exercices que je faisais à l’intérieur de moi
    Je ressentais enfin la paix"
    "Pour mon père une fille bien c’est une fille qui parle pas aux garçons
    Fallait pas s’habiller trop voyant
    Fallait pas montrer ses formes
    [...] pas trop parler, trop exister
    Même en miniature "

  • "Être une fille chez moi c’était dangereux, plus dangereux que d’être un garçon. Fallait toujours que je dissimule tout. J’ai apprivoisé le dehors assez vite, je marchais longtemps sans avoir peur. Dehors je me sentais libre, en sécurité. Je m’enfermais dans les bibliothèques, je m’enfermais dans mes livres. J’ai adoré Les Malheurs de Sophie, Simone de Beauvoir et ses Mémoires d’une jeune fille rangée, Michaux je suis tombée amoureuse de Michaux. Ensuite y a eu le théâtre."

La presse en parle

• Le plateau devient un espace de parole libérée et d'expression de soi authentique, un parler vrai avec le public, et avec soi, une manière de danse et de course ludique.
Article Hotello - 17/11/2018
• Ces quatre jeunes comédiennes décoiffent sur scène. [...] Un travail d'écriture et de restitution au plateau remarquable.
Article Scèneweb - 17/11/2018
• On ressort de ce spectacle avec un enthousiasme fort et une envie solidaire de soulever le monde.
Article Un fauteuil pour l'Orchestre - 18/11/2018
• "Désobéir" est une ode au courage d'être soi.
Article Le Parisien - 20/11/2018

Julie Berès

❶ Théâtre
Temps forts
Génération(s) #2
Théâtre des Arts Ve 25 janv., 14h30
Ve 25 janv., 19h
Sa 26 janv., 19h

Tarif C
Durée 1h15
Tout public à partir de 12 ans

Production déléguée La Commune – CDN d'Aubervilliers • Coproduction Compagnie Les Cambrioleurs • Soutien Fonds de Dotation Agnès Troublé dite Agnès b., du FIJAD, Fonds d’Insertion pour Jeunes Artistes Dramatiques, de la DRAC et Région Alpes-Côte d’Azur, de la Villette et du Théâtre Paris-Villette La Compagnie les Cambrioleurs est conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication / DRAC Bretagne, par la Région Bretagne et par la Ville de Brest et soutenue pour ses projets par le Conseil départemental du Finistère. Elle bénéficie du soutien du Ministère de la Culture dans le cadre du dispositif national d’aide à l’indépendance artistique. Elle est accompagnée par deploY, programme international de Spectacle vivant en Bretagne.

Les Cambrioleurs

Conception et mise en scène
Julie Berès

Dramaturgie
Kevin Keiss

avec
Lou-Adriana Bouziouane, Charmine Fariborzi, Hatice Ozer, Séphora Pondi

Travail sur le corps Jessica Noita

Scénographie
Marc Lainé

Texte
Julie Berès , Kevin Keiss avec la participation d’Alice Zeniter

Costumes
Elisabeth Cerqueira

Création sonore
David Segalen

Création lumière
Laïs Foulc

Création vidéo
Christian Archanbeau

Photo
Willy Vainqueur

Remerciements Nicolas Richard, Leslie Six, Karim Belkacem, Marion Stoufflet